Plaisir féminin

Résumé : Une découverte, l’innocence et nous voilà embarqué dans le plaisir et la volupté du corps féminin.

Le corps féminin, j’y ai goûté à l’âge de 13 ans, un classique je pense pour beaucoup d’ados, ce corps c’était celui de ma cousine. Des souvenirs me viennent et je deviens nostalgique de cette époque car à cet âge là on est innocent, on se découvre, on ne sait pas l’avenir de nos corps.

J’ai aimé ce corps féminin, à le parcourir avec d’abord mes yeux, puis osé le toucher, se donner des frissons et ne pas comprendre mais aimé ça, aimé cette sensation. Se retrouver dans cette chambre et ressentir du désir, mais on ne sait pas à ce moment là que c’est de l’excitation, de l’envie. On se déshabille, on rougit, on rit, on prend tout ça un peu à la légère. Pour ma part cela je pense a eu une influence sur moi par rapport à l’attirance que j’ai pour les femmes. A chaque vacances nous nous retrouvions dans ma chambre, et les gestes devenaient d’années en années plus désireux. Ce plaisir entre filles nous l’avons fait qu’avec les mains, des caresses, effleuré avec délicatesse ce sexe, sentir que nos sexes sont mouillés, ne pas comprendre au début mais l’envie est tellement forte que nos caresses deviennent de plus plus insistantes et se laisser aller, pousser un cri, ne pas comprendre pourquoi nos corps réagissent comme ça, sans le savoir avoir pris du plaisir et en donner, une jouissance innocente mais inoubliable, une première expérience qui va en amener d’autre.

Comprendre le corps féminin, pour ma part ma première vraie expérience avec une femme s’est passée il y a 2 ans maintenant. J’ai vraiment apprécié cette douceur et cette tendresse que l’on peut ressentir dans les bras d’une femme. Ses lèvres sur les miennes, des baisers longs et intenses, mêler nos langues, des regards de désir féminin. Prendre nos visages entre nos mains, des caresses qui amènent à l’excitation.

Je me suis régalée à sentir sa langue sur ma chatte. La faire mouiller, se régaler de mon goût, faire gonfler mon clitoris. Elle s’est servi aussi de ses doigts, a écarté ma chatte pour qu’elle puisse me fouiller plus profondément avec sa langue. M’amener à la jouissance. Planter aussi ses doigts, moi écartant encore plus les cuisses, et jouir de ses coups de doigts, de ses coups de langue.

A mon tour de lui donner du plaisir, j’ai hâte mais en même temps j’ai peur de m’y prendre mal, de ne pas savoir comment m’y prendre avec ce corps de femme. Je commence à la caresser de tout son corps, je la fais frissonner, j’aime. J’aime voir ses seins durcir de mes caresses, je prends ses tétons entre mes lèvres, je lui suce, je me régale, sentir sous mes caresses la douceur de sa peau et en même temps la fermeté de ses seins. Je l’entends gémir, me dis qu’elle veut sentir ma langue. Tout en la caressant je me dirige vers ce sexe que je vais dévorer. Envie de la faire mouiller, avoir le goût de son sexe dans ma bouche et le partager avec elle en un long baiser.

Deux corps de femme excités c’est tellement beau, nous sommes seules au monde, elle se laisse aller, je la lèche de plus en plus fort, j’ai besoin de sentir et de voir sa jouissance. son clitoris est gonflé de tant d’excitation, je souffle dessus avec délicatesse et tout de suite après je la lèche. Elle est là, à moi, elle se donne, plus elle gémit et plus je la lèche. Sa jouissance est toute proche, c’est un délice, elle jouit, je la regarde, elle est belle, elle est à moi.

Après cette première et délicieuse expérience, j’ai eu envie de donner encore plus de plaisir à une femme. Me transformer en homme en quelque sorte. Pouvoir dominer une femme, la pénétrer, qu’elle me laisse entrer dans son jardin secret.

Avec toujours les mêmes gestes, l’allonger, lui faire goûter à mes baisers, l’envoûter avec mon regard, l’apprivoiser jusqu’à ce qu’elle m’offre sa chatte. Me planter en elle, moi pour m’exciter encore plus mettre en marche le vibro qui fait parti du gode-ceinture, qu’elle sente aussi ses vibrations, puis voir mon gode se faire engloutir grâce à la mouille qu’elle sécrète. Je la regarde, lui donne du plaisir. Mes coups de hanche de plus en plus fort dans sa chatte, ils sont forts mais en même temps le plaisir que je lui donne lui procure de la tendresse, de la douceur.

Je suis bien en elle, je suis une femme dans une femme. C’est un moment tellement intense de pouvoir faire jouir, surtout une femme. Nous ressentons les mêmes choses au même moment. J’ai envie de lui donner encore plus de plaisir, la prendre en levrette, qu’elle sente ma queue, s’accrocher à ses hanches, la faire gémir de plus en plus fort, lui claquer les fesses pour faire sortir en elle cette excitation si belle, la laisser s’amuser avec ce pseudo sexe, la voir se planter, me faire l’amour, me faire aussi ressentir du plaisir. Le creux de ses reins est tellement beau, je veux lui donner encore plus, je me retrouve couchée sur elle, ce sexe toujours planté en elle, ses mains dans mes mains, je m’agrippe à elle, je lui fais sentir cette queue de plus en plus fort, je veux qu’elle soit totalement à moi. Elle est là, gémit fort de mes coups, je la fais jouir fort. Je me retire délicatement de ce sexe si beau et tellement excité, je la caresse avec ma langue pour la calmer. Ces moments là sont tellement magiques et magnifiques. J’aime le plaisir, le sexe, autant en douceur qu’avec brutalité. J’aime autant les femmes que les hommes !!

Proposée par sandrinedu66

3 réflexions au sujet de « Plaisir féminin »

Laisser un commentaire